top of page

Les riverains, dindons de la farce du réaménagement des rues d'Amsterdam et de Saint-Pétersbourg ?


La rue d'Amsterdam et la rue de Saint-Pétersbourg.
La rue d'Amsterdam et la rue de Saint-Pétersbourg.

Dans sa réponse du 20 janvier 2023 à mon courrier du 28 novembre 2022 pour étudier d'urgence le rétablissement des lignes de bus 21 et 95 de la rue de Saint-Pétersbourg vers la rue d'Amsterdam, et mettre ainsi un terme aux trop nombreuses externalités négatives générées pour la sécurité et la santé des riverains de la rue de Saint-Pétersbourg, David BELLIARD, Adjoint à la Maire de Paris "chargé de la transformation de l'espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie", livre plusieurs éléments d'information inédits sur les réaménagements problématiques des rues d'Amsterdam et de Saint-Pétersbourg, éléments qui illustrent la méthode des passages en force de la Mairie de Paris, laquelle profite évidemment de la passivité de la Mairie du 8e arrondissement...


Concernant la piste cyclable rue d'Amsterdam


Dans son courrier, David BELLIARD indique qu'un "projet d'aménagement définitif de la vélorue d'Amsterdam" aurait été travaillé "avec l'exécutif de la Mairie du 8e arrondissement, puis présenté, concerté et validé [...] en réunion publique le 24 novembre 2021 en présence de Madame la Maire du 8e arrondissement".


Comme j'avais eu l'occasion de le regretter dès le lendemain, cette réunion publique du 24 novembre 2021 n'était qu'un simulacre de concertation. Elle avait "malheureusement confirmé que la Mairie de Paris entendait continuer d’agir selon ses seules préférences, sans concertation ni consultation des riverains, tout juste leur information sommaire".


"Le sentiment qui a prévalu dans le public au cours de la réunion du 24 novembre est celui d'être mis - une nouvelle fois - devant le fait accompli, puisque les travaux du projet de pérennisation des aménagements cyclables présenté démarreront dès janvier 2022, seule la traditionnelle trêve des confiseurs semblant empêcher un démarrage immédiat. En dépit de demandes répétées, le projet d'aménagement n'aura pas été communiqué en amont aux participants, ce qui leur aurait permis de formuler de nouvelles propositions constructives pour en améliorer le contenu grâce aux remontées de terrain et de vécu. Les membres du Conseil de quartier Europe n'auront pas été réunis en amont pour étudier le projet d'aménagement et émettre un avis éclairé sans doute utile. La Mairie de Paris aura poussé loin le refus de toute concertation puisqu’il semblerait que même la RATP, pourtant au premier chef concernée par le dévoiement des lignes n°21 et 95, n'aura pas été associée..."

De plus, je m'étonne d'apprendre en 2023 que la Mairie du 8e a préparé le projet de pérennisation de la piste cyclable de la rue d'Amsterdam en 2021, contrairement à ce qu'elle avait toujours affirmé en public jusqu'à présent. Peut-être apprendrons-nous bientôt qu'elle avait aussi validé le dévoiement des lignes de bus 21 et 95 depuis la rue d'Amsterdam vers la rue de Saint-Pétersbourg ?


Concernant les lignes de bus 21 et 95


L'Adjoint à la Maire de Paris considère qu'"il n'est pas envisageable de rétablir la circulation des bus 21 et 95 sur la portion de la rue d'Amsterdam comprise entre la place de Clichy et la rue de Londres". Pourquoi ? Parce qu'un tel rétablissement "contreviendrait aux principes mêmes d'une vélorue tels que décrits par le CEREMA"...


Cet argument est irresponsable ! Le CEREMA est le "centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement", un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle conjointe de plusieurs ministres (celui de la transition écologique et celui de la cohésion des territoires). La Mairie de Paris devrait assumer ses choix et ne pas se retrancher derrière un tiers non élu, a fortiori lorsqu'il s'agit de choix purement idéologiques pour des aménagements finalement "100% vélo individuel / 0% transport en commun". Un simple établissement public à caractère administratif, sans la moindre légitimité politique ou administrative, fût-il expert ès mobilité, ne saurait régir l'aménagement de nos voies parisiennes !


Concernant la rue de Saint-Pétersbourg


Enfin, l'élu écologiste confirme dans son courrier que "la Ville de Paris propose, dans le sens de la demande formulée par le collectif de riverains, de réaliser des aménagements d'apaisement de la circulation, de requalification de l'espace public ou d'élargissements des trottoirs [...]" rue de Saint-Pétersbourg. "Cela pourrait prendre la forme, par exemple, d'une mise à sens unique de la circulation générale sur la rue de Saint-Pétersbourg du Nord vers le Sud et d'un contresens bus du Sud vers le Nord", ajoute-il. "Ces propositions pourront faire l'objet d'une concertation ouverte aux habitants en Mairie du 8e dans les semaines qui viennent, en visant un début des travaux de la rue de Saint-Pétersbourg à la fin de l'année 2023".


J'observe d'abord qu'il est moins difficile d'obtenir des informations de la Mairie de Paris que de la Mairie du 8e sur des projets d'aménagement concernant pourtant l'arrondissement...


En tout état de cause, je renouvelle mon appel à l'une et à l'autre Mairie d'organiser une véritable réunion publique de concertation avec l'ensemble des parties prenantes - les différentes Mairies directement et indirectement concernées (Mairie de Paris, Mairie du 8e arrondissement et Mairie du 9e arrondissement), les habitants, les commerçants et la RATP. Une concertation, ce n'est pas une consultation, encore moins une simple information. Se concerter, c'est se mettre d'accord pour agir ensemble et d'une certaine façon !


Compte tenu de ce qui précède et des questions soulevées, j'ai donc à nouveau saisi la Maire du 8e arrondissement et l'Adjoint à la Maire de Paris chargé notamment de la mobilité.

529 vues1 commentaire
bottom of page