Lauréats du Budget participatif dans le 8e : des projets utiles, dont je suivrai la réalisation


Les lauréats du Budget participatif dans le 8e ont été rendus public le 11 octobre, au terme des opérations de vote tenues en ligne ou à l’urne jusqu’au 27 septembre : il s’agit du projet “Apaiser, végétaliser des rues et places de l'arrondissement” et du projet “Protéger les piétons et réduire les nuisances sonores”.


Je ne m’attarderai pas trop sur les vices intrinsèques au processus du Budget participatif... mais tout de même ! D'abord, le corps électoral n'est pas défini puisque tout le monde peut voter sur tous les projets, sans habiter le 8e arrondissement, ni même Paris d'ailleurs... Ensuite, certains projets d'aménagement de l'espace public ou de la voirie ne sont plus éligibles au financement du Budget participatif, bien que parfois très utiles. Pourquoi ? Parce que le nombre de ces projets était proportionnel à celui des dysfonctionnements du domaine public, autrement dit nombreux, engorgeant en conséquence les services municipaux. Enfin, d'autres projets pourtant de première nécessité (poubelles de rue, toilettes scolaires, etc.) se retrouvent financés via le Budget participatif, faute de l'avoir été en temps voulu par le budget de l'Hôtel de Ville. Tout ceci est au mieux discutable, plus sûrement regrettable.


Allons à l’essentiel : je me réjouis que des projets pour lesquels des associations et des collectifs de l'arrondissement se sont mobilisés - notamment l'association Ponthieu D'Abords et le collectif "Tous unis pour Washington" - puissent enfin être financés et réalisés. Interpellée moi aussi, j'avais la plupart du temps activement soutenu ces mobilisations pour répondre aux besoins et aux attentes des habitants et des acteurs du 8e arrondissement.


Ainsi le projet “Apaiser, végétaliser des rues et places de l’arrondissement” a-t-il principalement pour ambition de sécuriser et végétaliser la rue de Ponthieu entre les rues de Berri et La Boétie, de pacifier la rue Washington, de désencombrer les places Chassaigne-Goyon et Théodore Chassériau, ou encore de lancer la réfection des grilles de la place de l'Europe. Cette avancée est positive. J'étais encore intervenue en Conseil d'arrondissement le 9 mars pour l’achèvement du réaménagement de la rue de Ponthieu en sécurisant, pacifiant, fluidifiant et végétalisant le tronçon compris entre la rue la Boétie et la rue de Berri, principal trajet utilisé par les familles se rendant à l’école Paul Baudry.


Le projet “Protéger les piétons et réduire les nuisances sonores” vise quant à lui à améliorer la sécurité routière et à réduire les nuisances sonores liées à la circulation grâce à divers dispositifs qui pourraient être déployés sur plusieurs axes de l’arrondissement (dans les rues Pierre Charron et Clément Marot, au carrefour des rues La Boétie et Roy, sur l'avenue Marceau ou encore sur les boulevards Haussmann et de Courcelles) : le réaménagement des traversées piétonnes avec la création d'îlots, les menues réfections de voirie indispensables à la sécurité des piétons comme des véhicules, ou la pose de ralentisseurs. C’est bien. Ce pourrait être encore mieux, du point de vue de la sécurité des piétons, si la Mairie de Paris se résolvait enfin à durcir la régulation des trottinettes, en limitant leur vitesse à 10 km/h sur tout le territoire de Paris et en faisant systématiquement verbaliser par la police municipale la présence de plusieurs personnes sur un même engin, ainsi que les infractions diverses au Code de la route.


Le financement de ces projets étant maintenant acquis, je suivrai attentivement leur réalisation conformément aux ambitions initiales. J'espère aussi que les autres projets concernant le financement des aménagements du cadre de vie et des restaurations du patrimoine feront rapidement l'objet d'un financement municipal : les projets de restauration des grilles du parc Monceau et des éléments emblématiques de son patrimoine, notamment ses bassins et ses sculptures, les projets de restauration de la façade ouest de l’église de la Madeleine et d’une partie du patrimoine de la place de la Concorde, ou encore la réhabilitation du marché aux fleurs de la place de la Madeleine.


En savoir plus sur le site de la Mairie du 8e arrondissement et sur mon site.

200 vues0 commentaire