top of page

Travaux av. de Messine : la Mairie du 8e doit d'urgence (faire) réduire les nuisances aux riverains


Les emprises de chantier sur le bas de l'avenue de Messine à la date du 2 septembre 2023.
Les emprises de chantier sur le bas de l'avenue de Messine à la date du 2 septembre 2023.

Les riverains - habitants et commerçants - de l'avenue de Messine subissent depuis plusieurs années les nuisances spatiales, visuelles et sonores générées par les nombreux travaux publics et privés réalisés principalement sur le "bas" de la voie, entre le n°1 et le n°18, ainsi que par leurs emprises de chantier sur le domaine public. Je dénonce régulièrement cette situation et réclame des améliorations aux deux mairies du 8e arrondissement et de Paris.

Le dossier de l'avenue de Messine est emblématique de la mauvaise conduite des travaux sur l'espace public à Paris, avec des chantiers ni coordonnés ni suivis, alors même que le Règlement de voirie de la Ville de Paris de 2015 prévoit expressément une coordination et un suivi des travaux, y compris au niveau local avec les services territoriaux de la voirie et les Maires d'arrondissement...


COORDINATION DES INTERVENTIONS. Afin de minimiser la gêne causée aux riverains et aux usagers de la voie publique et les atteintes occasionnées au domaine, la Maire de Paris assure, après avis du Préfet de Police, la coordination des interventions sur le domaine public au sens du code de la voirie routière, et établit le calendrier prévisionnel des interventions sur ce domaine public routier. La coordination des interventions est assurée par les services de la Direction de la Voirie et des Déplacements. Les intervenants doivent informer la Ville de Paris des travaux sur le domaine public routier qu’ils comptent engager. Cette coordination se décompose en plusieurs étapes. Chaque année, les intervenants récurrents et les plus importants tels que les exploitants de réseaux communiquent à la Direction de la Voirie et des Déplacements, au début du second semestre, les travaux de l’année à venir. Ces programmes sont alors examinés sous l’angle de la gêne qu’ils peuvent engendrer notamment sur la circulation générale (transports en commun, vélos, piétons, etc.). A ce stade, des contraintes particulières peuvent d’ores et déjà être imposées et des conflits avec d’autres chantiers peuvent être identifiés. Après cette première étape, ces intervenants présentent leur programme ainsi modifié aux services territoriaux de voirie et aux Maires d’arrondissements. Ce n’est qu’à l’issue de ces réunions que la planification est ajustée au trimestre près ; des conférences trimestrielles au niveau local fixent les dates exactes d’intervention. L’intervention est ensuite autorisée par la délivrance d’une autorisation d’intervention appelée "barrage", "fouille" ou "travaux urgent-sécurité". (Extrait de la page 13 du Règlement de voirie de Paris 2015).

Mobilisation v. "démobilisation"

Dès le 22 décembre 2022, j'ai écrit un courrier à la Maire du 8e arrondissement pour lui demander d'informer et de garantir aux riverains que les emprises des chantiers de l'avenue soient strictement nécessaires, adaptées et proportionnées aux besoins justifiés pour la réalisation des travaux.

Le 9 mars 2023, en l'absence de réponse, j'ai recyclé mon courrier et défendu un vœu lors de la séance de notre Conseil du 8e arrondissement. Contrainte de répondre, la majorité d'arrondissement a alors exprimé sa résignation fataliste, confinant une nouvelle fois au "défaitisme" : elle n'a pas programmé elle-même ces différents chantiers et elle ne disposerait d'aucune marge de manœuvre pour améliorer la situation. Mais alors, à quoi bon s'engager en politique si l'on considère que le cours des choses et les événements sont fixés par le destin ? La politique, c'est au contraire... forcer ce "destin" !


Panorama des emprises de chantier sur le domaine public de l'avenue de Messine à la date du 29 août 2023.
Panorama des emprises de chantier sur le domaine public de l'avenue de Messine à la date du 29 août 2023.

Le 15 mai, j'ai envoyé un courrier à la Maire du 8e arrondissement pour soutenir les demandes du "Collectif des riverains de l'avenue de Messine contre les emprises de chantier inutiles". Ce Collectif regroupe plusieurs dizaines d'habitants et de commerçants du bas de l'avenue qui sont exaspérés par l'inaction des pouvoirs publics.

Enfin, le 4 septembre, après m'être rendue plusieurs fois sur place en juillet et en août pour suivre les déposes d'emprises de chantier annoncées, j'ai écrit un nouveau courrier à l'Adjoint à la Maire de Paris "en charge du suivi des chantiers et de la coordination des travaux sur l'espace public", M. Jacques BAUDRIER, pour lui demander les actions et les mesures que l'Hôtel de Ville comptait prendre pour enfin réduire les nuisances générées par les chantiers de travaux avenue de Messine.


Des emprises indispensables ?

Les emprises de chantier sur le domaine public de l'avenue de Messine ne semblent pas avoir été toujours délimitées de façon strictement nécessaire, adaptée et proportionnée aux besoins justifiés pour la réalisation des travaux.

En effet, certaines emprises ont été inoccupées pendant de longues semaines, parfois même plusieurs mois, tandis que d'autres emprises ont manifestement pris leurs aises en termes de superficie... Résultat : des emprises sans ouvriers et / ou transformées en parking pour le stationnement des véhicules personnels des responsables de chantier...


Une information lacunaire et datée

L'information des différents publics directement concernés n'est ni exhaustive, ni à jour. La Mairie du 8e arrondissement n'a d'abord jamais pris l'initiative d'organiser une réunion publique d'information pour présenter le contenu et le calendrier des travaux les plus importants.

Ensuite, les informations disponibles en ligne sur la page dédiée du site web de la Ville de Paris ne correspondent pas à la réalité constatée sur le terrain. La Ville de Paris semble prendre "pour argent comptant" les calendriers annoncés par les maîtres d'œuvre. Ainsi, à la date du 2 septembre, son site web affichait des emprises de chantier au droit des seuls n°9 et 16 de l'avenue de Messine, alors qu'un constat sur place le même jour attestait de la présence persistante de plusieurs emprises de chantier depuis le n°8 jusqu'au n°16. Ces emprises qui auraient dû être déposées à la date du 2 septembre, mais ne l'étaient pas encore, avaient d'ores et déjà disparu du site web de la Ville de Paris...


Page dédiée du site de la Ville de Paris consultée le samedi 2  septembre 2023.
Page dédiée du site de la Ville de Paris consultée le samedi 2 septembre 2023.

Photo prise sur le bas de l'avenue de Messine le même jour, samedi 2 septembre 2023.
Photo prise sur le bas de l'avenue de Messine le même jour, samedi 2 septembre 2023.

De même, l'information affichée est souvent obsolète. A la date du 30 août 2023, la lettre aux riverains affichée sur l'emprise de chantier Éole était par exemple datée de février... 2022 ! L'information des chantiers est parfois même contradictoire. Courant juillet 2023, par exemple, l'arrêté d'autorisation de prolongation d'intervention de Climespace / Fraîcheur de Paris sur le domaine public indiquait une date de fin le 11 août 2023, tandis que le panneau d'information au public du même chantier indiquait une date de fin le 25 août 2023...

Enfin, la Mairie du 8e arrondissement n'a jamais pris non plus l'initiative de suggérer la signature d'une "charte de qualité de chantier" avec les maîtres d'oeuvre des travaux privés et publics importants d'aménagement, de construction, de rénovation ou de réhabilitation.


Une "charte de qualité de chantier"

L'un des principaux objectifs d'une "charte de qualité de chantier" est de garantir aux riverains la mise en oeuvre de toutes les précautions nécessaires à leurs tranquillité et à leurs activités. Nombre de mairies d'arrondissement à Paris ont mis en place cette bonne pratique pour les travaux les plus importants et potentiellement générateurs de nuisances. En 2015, l'ancien Maire du 1er arrondissement - mon ami Jean-François LEGARET - avait par exemple fait signer aux intervenants une charte de qualité de chantier pour les travaux de la Samaritaine. Mais la Mairie du 8e manque toujours à l'appel en 2023...

L’arrêté municipal du 12 juillet 2017 relatif aux bruits de voisinage sur le territoire de la Ville de Paris, y compris les chantiers, fixe des amplitudes horaires pour les travaux bruyants et gênants pour le voisinage que je considère difficilement supportables. Ils ne sont en effet interdits en tous lieux (à l’intérieur des immeubles comme sur le domaine public) qu'avant 7h00 et après 22h00 les jours de semaine ; avant 8h00 et après 20h00 le samedi ; les dimanches et jours fériés. Ainsi, pour contribuer à réduire les nuisances sonores des travaux, une charte de qualité de chantier prévoit généralement l’information exhaustive et régulière des riverains, la formation des personnels du chantier, la concertation et la prise en compte des plaintes, ainsi que des horaires mieux-disants pour les travaux bruyants, par exemple de 8h à 20h en semaine et de 9h à 18h le samedi.

C'est la formalisation d'un tel engagement qu'attendent par exemple les riverains du chantier privé de réhabilitation de l'immeuble du n°16 de l'avenue de Messine, lequel génère des nuisances sonores et vibratoires particulièrement préjudiciables pour la qualité de vie quotidienne du voisinage. Des travaux bruyants y sont réalisés tous les jours, sur une vaste amplitude horaire, y compris les samedis...


La réhabilitation de l'immeuble du n°16 de l'avenue de Messine génère des nuisances sonores et vibratoires particulièrement préjudiciables pour la qualité de vie quotidienne du voisinage.
La réhabilitation de l'immeuble du n°16 de l'avenue de Messine génère des nuisances sonores et vibratoires particulièrement préjudiciables pour la qualité de vie quotidienne du voisinage.

Le permis de construire délivré pour les travaux au n°16 de l'avenue de Messine.
Le permis de construire délivré pour les travaux au n°16 de l'avenue de Messine.

Des dérapages de calendrier injustifiés

Depuis des mois, j'ai pu constater sur place et à plusieurs reprises que les calendriers prévisionnels de fin des travaux et de dépose des emprises de chantier étaient régulièrement retardés, sans raison évidente et sans information adressée aux riverains, ni aux élus. Par exemple, si les différentes emprises sur le domaine public du chantier Éole au droit des n°1 à n°18, en place depuis le 2 septembre 2019 et qui auraient déjà dû être successivement déposées le 31 décembre 2022 puis le 14 juillet dernier, sont enfin en cours de dépose à la date du 2 septembre, nous avons appris incidemment sur place que la dépose avait à nouveau pris du retard et qu'elle ne serait probablement pas achevée avant la mi-octobre. Ni les élus, ni les riverains, ni manifestement la Ville de Paris, n'ont été informés de cet énième retard.


La dépose de l'emprise du chantier Éole prend à nouveau du retard et ne sera achevée qu'à la mi-octobre.
La dépose de l'emprise du chantier Éole prend à nouveau du retard et ne sera achevée qu'à la mi-octobre.

Il en avait été de même pour les différentes emprises sur le domaine public du chantier Climespace / Fraîcheur de Paris "travaux sur réseau de climatisation", au droit des n°2, 8, 12, 18, qui avaient fait l'objet d'arrêtés d'autorisation de prolongation dont le bien-fondé de la motivation interrogeait.


... un chantier supplémentaire au n°6 !

Un chantier privé supplémentaire a été autorisé au n°6 de l'avenue de Messine, alors même que les riverains regroupés dans leur "Collectif" avaient expressément demandé au printemps dernier de tenir compte des nuisances qu'ils subissent déjà depuis plusieurs années avant toute nouvelle autorisation. Ce chantier devrait durer (au moins) jusqu'à la fin de l'année 2024.


Le permis de construire délivré pour le nouveau chantier du n°6 de l'avenue de Messine.
Le permis de construire délivré pour le nouveau chantier du n°6 de l'avenue de Messine.

Certes, une charte "chantier attitude environnement" est enfin ébauchée, de la propre initiative de l'intervenant, avec notamment une adresse email de contact. Mais l'information affichée est générique, incomplète et elle ne renseigne pas sur l'emprise de chantier sur le domaine public.


La "charte attitude environnement" et l'adresse email de contact du nouveau chantier du n°6 de l'avenue de Messine.
La "charte attitude environnement" et l'adresse email de contact du nouveau chantier du n°6 de l'avenue de Messine.

Les urgences pour la Mairie du 8e

Compte tenu de ce qui précède, je demande à la majorité de la Mairie du 8e arrondissement de contribuer à (faire) réduire d'urgence les nuisances aux riverains générées par les chantiers privés et publics de l'avenue de Messine :

  1. en organisant dans les meilleurs délais la réunion sur place, avec les différents services techniques concernés, promise au Collectif des riverains dans le courrier de réponse que la Maire du 8e leur a adressé début juin, afin d'identifier les voies et les moyens d'améliorer la situation ;

  2. en obtenant la signature d'une véritable "charte de qualité de chantier" de la part des maîtres d'oeuvre des deux importants chantiers privés en cours encore susceptibles de générer d'importantes nuisances pour les riverains, celui du n°6 et celui du n°16 de l'avenue de Messine.

コメント


bottom of page