top of page

"Embellir votre quartier - Triangle d'Or" : première contribution, dans l'attention d'une véritable concertation


"Embellir votre quartier - Triangle d'Or " : première contribution, dans l'attention d'une véritable concertation

Au cours de la réunion publique d'information organisée le 5 mars 2024 par la Mairie du 8e arrondissement et la Mairie de Paris sur la démarche "Embellir votre quartier - Triangle d'Or", un "schéma directeur" avait été présenté. Ce schéma listait et cartographiait des "propositions de projets" qui devaient être arbitrées au cours de la phase de concertation organisée par la Ville de Paris du 5 mars au 15 mai 2024.


Le schéma directeur cartographiait les options d'aménagements qui devaient être arbitrées au cours de la concertation annoncée.
Le schéma directeur cartographiait les options d'aménagements qui devaient être arbitrées au cours de la concertation annoncée.

Dans la perspective de contribuer à flécher au mieux les 5 millions d'euros de crédits budgétaires alloués à cette démarche "Embellir votre quartier - Triangle d'Or", j'avais donc lancé un questionnaire à l'attention des habitants, des professionnels et des usagers du quartier, afin de recueillir leurs observations, leurs positions et leurs suggestions sur les "propositions de projets" du "schéma directeur".

Finalement, la consultation en ligne de la Ville de Paris n'est pas une véritable "concertation" à proprement parler sur ces "propositions de projets" de ce "schéma directeur" présenté le 5 mars, mais une simple "boîte à idées", certaines recevables sur le plan politique, financier et technique, d'autres non.

C'est regrettable. Je ne manquerai pas de rappeler à la Mairie de Paris qu'annoncer une véritable concertation sur des projets municipaux précis ce n'est pas réaliser une simple consultation ouverte à toutes les idées citoyennes. Lancer un appel aux idées n'est pas s'accorder sur la mise en oeuvre d'un projet. Ce sont deux exercices différents qui, de surcroît, n'ont pas vocation à être menés au même stade de la conception d'un projet.

Dans l'attente de pouvoir faire connaître et valoir mes observations, mes positions et mes suggestions - nourries par les réponses à mon questionnaire des habitants, des professionnels et des usagers du quartier - sur les "propositions de projets" du "schéma directeur", je rappelle ici quelques positions de principe préalables concernant la reconquête de l'espace public, la facilitation du cheminement piéton, la végétalisation et le renforcement du cheminement cyclable dans le quartier Triangle d'Or.


Le plan du quartier Triangle d'Or concerné par la démarche "Embellir votre quartier".
Le plan du quartier Triangle d'Or concerné par la démarche "Embellir votre quartier".

Premièrement, la Mairie de Paris devrait reconquérir un espace public à l'abandon, en faisant enfin de la propreté la priorité des priorités, en investissant prioritairement dans la maintenance du patrimoine de voirie, en favorisant la mobilité des personnes âgées, des personnes handicapées et des familles, en faisant respecter le Code de la route par la sanction immédiate, en restaurant plus largement le civisme et en préservant l'esthétique du paysage et du patrimoine parisiens.

Deuxièmement, un aménagement qui vise à sécuriser le cheminement piéton devrait toujours être prioritaire parmi les aménagements. En cas d'élargissement du trottoir, la Mairie de Paris devrait s'engager formellement à ne pas accorder de nouveaux droits de terrasse et d'étalage (et de contre-terrasse et de contre-étalage).

Troisièmement, toute végétalisation devrait être de préférence en pleine terre, plutôt qu'en pot. Le cas échéant, les pots devraient être esthétiques et de qualité, de préférence "jardinière Cribier" ou "bac orangerie", mais pas de "bac en bois", de "bac en métal", de "jardinière pot en roto moulé" ou de "bac Léon séché" (pour en savoir plus, voir la nomenclature dans Le Manifeste pour la beauté de la Ville de Paris).

Quatrièmement, les contresens cyclables ne devraient être aménagés que dans les rues suffisamment larges, de sorte que les automobilistes et les cyclistes puissent se croiser sans l'appréhension d'une mise en danger. Le renforcement du cheminement cyclable impliquerait aussi, logiquement, davantage d'accroches pour les vélos.

Comentarios


bottom of page