Conseil d'arrondissement du 25 janvier : Plan Vélo, lavatories Madeleine, ZAC Beaujon, etc.



Nous avons tenu mardi 25 janvier 2022 notre 13e Conseil d’arrondissement de la mandature. Vous trouverez ici l’ordre du jour de la séance , ici un compte rendu intégral et ci-dessous un compte rendu synthétique des enjeux et de mes principales interventions.


Une fois encore, je regrette vivement la tenue expéditive de notre séance du Conseil d'arrondissement : moins de 45 minutes... et encore grâce à mes interventions ! Je rappelle que le Conseil d'arrondissement ne se réunit qu'une fois tous les deux mois en moyenne et qu'il a vocation à débattre de toute affaire intéressant l'arrondissement. Ce devrait être un moment public pour rendre compte, débattre, expliquer l'action de leurs élus locaux aux administrés du 8e ; c'est manifestement un moment de transparence difficile à vivre pour la majorité d'arrondissement, qui semble n'avoir qu'une hâte, à peine la séance démarrée : éteindre la lumière crue fugacement jetée sur son inaction. En tout état de cause, nulle bonne résolution n'a été prise en la matière à la faveur de 2022 !


Le Plan Vélo manifestement en roue libre...

Nous avons d'abord examiné un projet de délibération de la Ville de Paris sur les conventions avec la Métropole du Grand Paris concernant le versement de subventions pour divers aménagements cyclables du Plan Vélo 2021-2026.


Nous avions déjà eu l’occasion de débattre du Plan Vélo 2021-2026 au cours de notre Conseil d’arrondissement du 2 novembre 2021. Je veux rappeler ici ma position de principe : j’approuve sur le fond le développement du réseau cyclable parisien mais je déplore la méthode idéologique avec laquelle la Ville de Paris le déploie, une méthode qui provoque et entretient “la guerre de tous contre tous” entre usagers d’un espace public devenu anarchique et conflictuel.


La présente délibération concernait le cofinancement apporté par la Métropole du Grand Paris, via son Plan Vélo Métropolitain, au Plan Vélo de la Ville de Paris. La MGP doit ainsi cofinancer la pérennisation des pistes cyclables provisoires du Pont de la Concorde, de la rue du Havre et de la rue Tronchet.


J'ai regretté une nouvelle fois que les coronapistes des rues du Havre et Tronchet soient pérennisées sans que leurs défauts majeurs - en termes de sécurité et de congestion du quartier - aient été préalablement corrigés. J’avais pourtant formulé des propositions dans ce sens. Je pense notamment au “quai bus” rue Tronchet… Mais les réunions de pseudo “concertation” promises s'étaient révélées à l’automne être des réunions sans concertation ni consultation des riverains, tout juste leur information sommaire. Les problématiques subsistent donc telles quelles, en l’état !


Compte tenu de ce qui précède, je me suis abstenue sur ce projet de délibération. La majorité d'arrondissement l'a adopté.



Lavatories place de la Madeleine : la Ville de Paris devait enfin se mobiliser mais elle temporise in extremis...

L'extérieur des lavatories de la place de la Madeleine (2021).
L'extérieur des lavatories de la place de la Madeleine (2021).

Nous devions ensuite examiner un projet de délibération de la Ville de Paris sur l'exploitation des lavatories, notamment ceux de la place de la Madeleine, mais il a été retiré in extremis de l'ordre du jour... dans l'après-midi même de notre Conseil d'arrondissement !


Voici toutefois la position que j'avais prévu d'exprimer. Je l'exprimerai à nouveau si - et lorsque - cette délibération sera inscrite à notre ordre du jour.


Enfin ! Enfin, après une mandature 2014-2020 "perdue", la Ville de Paris semble finalement se mobiliser pour l’avenir, la restauration et l’entretien des lavatories de la place de la Madeleine.


Comme vous le savez, je suis intervenue chaque année depuis 2014 sur ce dossier emblématique qui me tient tout particulièrement à cœur, et encore début 2021.


La Maire de Paris avait conclu en 2015 un contrat de concession avec la société 2Theloo pour l’exploitation des lieux, avec notamment l’entretien et le gardiennage extérieurs des lavatories. Mais rien n’avait été fait depuis, la Ville invoquant des difficultés financières de la société concessionnaire dont l’activité aurait été impactée par les conséquences touristiques d’une série de crises, avec les attentats de Paris (2015), l’incendie de Notre-Dame (2019) et la Covid-19 (depuis 2020)...


La délibération visait donc à prolonger de 3 ans le contrat, de sorte que le concessionnaire assure enfin la mise en œuvre de la rénovation intérieure des lavatories, remette le site en état d’usage et mette en valeur son intérêt patrimonial, conformément au permis de construire déposé en décembre 2021. La Ville précise que l’ouverture au public du site après rénovation intérieure par le concessionnaire devra être effective au plus tard 6 mois après la délivrance du permis de construire.


Évidemment, je ne lâcherai pas la proie pour l’ombre et je continuerai donc de suivre attentivement l’avancement de ce dossier - et d’interpeller la Mairie de Paris autant de fois qu’il le faudra - jusqu’à ce que des résultats concrets soient enfin constatés sur place, notamment pour l’état des mosaïques extérieures.


Mais ce projet de délibération va enfin dans le bon sens.


Chantier des 25-27 rue de Constantinople : mieux informer et réduire les nuisances aux riverains

Le chantier des n°25-27 rue de Constantinople (2021).
Le chantier des n°25-27 rue de Constantinople (2021).

J'ai déposé et défendu un vœu pour réduire les nuisances aux riverains du chantier des n°25-27 rue de Constantinople et améliorer leur information.


Depuis plusieurs semaines, les habitants des immeubles voisins du chantier se plaignent en effet à nouveau de diverses nuisances - sonores, vibratoires, olfactives - causées par la reprise des travaux. Ces derniers jours, qui correspondent à la phase de dépollution des sols de l’ancien garage, des familles se plaignent tout particulièrement de fortes odeurs d’hydrocarbures dont, faute d’information, elles ignorent l’origine et la toxicité.


De plus, le numéro de téléphone mis à disposition par l’entreprise Doyère serait inopérant...


Ces riverains du chantier réclament d’autant plus d’être informés et rassurés sur les travaux - en cours et à venir - que ces derniers ont vocation à durer plusieurs années.


J'avais écrit un courrier à la Maire du 8e arrondissement début janvier, mais mon courrier n'a toujours pas reçu de réponse fin janvier...


C’est pourquoi j'ai proposé que notre Conseil d’arrondissement émette le vœu :

  • que le maître d’oeuvre réalise d’abord une communication ad hoc à destination des riverains sur l’origine des nuisances olfactives ;

  • que le maître d’oeuvre participe ensuite dans les meilleurs délais à une réunion publique d’information sur les travaux ;

  • que le maître d’oeuvre s’engage enfin sur une “charte de qualité de chantier” qui aurait pour triple objectif de veiller à la qualité environnementale du chantier, de garantir aux riverains la mise en œuvre de toutes les précautions nécessaires à leurs tranquillité et à leurs activités, et d’économiser les consommations de matériaux et d’énergie. Pour contribuer à réduire les nuisances sonores des travaux, cette charte pourrait notamment prévoir l’information régulière des riverains, la formation des personnels du chantier, la concertation et la prise en compte des plaintes, ainsi que des horaires mieux-disants pour les travaux bruyants, par exemple de 8h à 20h en semaine (au lieu du créneau réglementaire 7h00-22h00) et de 9h à 18h le samedi (au lieu de 8h00-20h00).

J'ai rappelé que les riverains du chantier espéraient pouvoir compter sur le soutien de tous leurs élus afin de mieux faire prendre en compte leurs intérêts, leurs besoins et leurs attentes dans la conduite des travaux en cours et à venir.


Sacrifiant une fois de plus l'intérêt des administrés sur l'autel des postures politiciennes et considérant que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, la majorité d'arrondissement a malheureusement voté contre ce vœu au motif... qu'elle n'en était pas à l'origine !



Projets locaux d'aménagement : il faut améliorer l'information et la concertation des riverains !

J'ai déposé et défendu un second vœu pour améliorer l’information préalable des riverains des projets d’aménagement des espaces publics et des plans de circulation dans le 8e arrondissement.


De nombreux aménagements des espaces publics et des plans de circulation sont en effet projetés dans le 8e arrondissement, notamment dans le cadre de la démarche de la Ville de Paris “Embellir votre quartier” pour les quartiers Europe, Saint-Augustin et Monceau.


Ces projets vont impacter en profondeur le cadre et la qualité de vie des espaces et des voies directement concernés, mais aussi des espaces et des voies adjacents, tant ils sont interdépendants les uns des autres, avec des reports de circulation, des allongements des temps de parcours, etc.


Mais les riverains ne peuvent pas faire connaître et défendre leurs intérêts légitimes car ils ne disposent pas en temps voulu d’une information préalable ferme et précise sur le contenu et le calendrier de ces projets d’aménagement. Et les réunions publiques dites “de concertation” sont au mieux consultatives, le plus souvent simplement informatives…​


J'ai mis en garde notre Conseil d'arrondissement. Nous avons en effet entendu ces riverains regretter de vive voix, en réunion, que la Mairie du 8e arrondissement se rende “complice”, par son silence et son inaction, des passages en force de l’Hôtel de Ville de Paris…


Ni eux, ni moi, n’avons été élus pour nous contenter d’enregistrer, tels quels, sans modifications ni améliorations, tous les désirs de Mme HIDALGO ! N’oublions pas que c’est la même majorité municipale parisienne qui, après avoir allègrement saccagé la capitale pendant des années, prétend désormais racheter ses pêchés esthétiques en brandissant cyniquement un “manifeste pour la beauté de Paris”...


C’est pourquoi j'ai proposé que notre Conseil d’arrondissement émette le vœu que la Mairie de Paris améliore l’information et la concertation préalables des riverains sur le contenu et le calendrier des projets d’aménagement des espaces publics et des plans de circulation dans le 8e, notamment en communiquant les plans “état existant / état projeté” et les études d’impact, et en communiquant le sort motivé finalement réservé aux observations formulées dans le cadre de cette procédure.


Là aussi, les riverains espéraient pouvoir compter sur le soutien de tous leurs élus pour qu’ils jouent pleinement leur rôle de représentants de leurs intérêts, de leurs besoins et de leurs attentes, auprès de la Mairie de Paris.


Là aussi, à regret, la majorité d'arrondissement n'a pas été à la hauteur des attentes des administrés, en votant contre leur attente d'être mieux informés et concertés. Pour elle... "RAS" !



ZAC Beaujon : quand les défauts et dysfonctionnements seront-ils corrigés ?

Le descellement des dalles à l’entrée de la piscine de la ZAC Beaujon.
Le descellement des dalles à l’entrée de la piscine de la ZAC Beaujon.

J'ai enfin posé une question orale à la Maire du 8e arrondissement pour corriger les défauts et les dysfonctionnements de la ZAC Beaujon.


Située sur l’ancienne emprise de l’hôpital Beaujon au cœur du quartier du Faubourg du Roule, la ZAC Beaujon est un quartier mixte de 1,2 hectare qui comprend des équipements publics de proximité (crèche, école, gymnase, piscine), des logements sociaux, un jardin public, une voie de desserte en boucle et une liaison piétonne.


La zone présente de nombreux défauts et dysfonctionnements, certains depuis l’origine mais qui n’ont toujours pas été résolus en dépit de multiples demandes, d’autres survenus ultérieurement à l’usage : descellement des dalles à l’entrée de la piscine, infiltrations au-dessus du bassin de la piscine, arrêt des jets du petit bassin depuis septembre 2021, dégradation du système de fermeture des portillons du jardin, éclairage insuffisant des voies piétonnes au niveau du passage le long de l'Hôtel du Collectionneur, trafics en tous genres, etc.


Ma question était donc la suivante : quelles initiatives la Mairie du 8e arrondissement compte-elle prendre, et suivant quel calendrier, pour faire enfin corriger définitivement les défauts et dysfonctionnements de la ZAC Beaujon ?


Dans sa réponse, mon collègue Grégoire GAUGER, Adjoint au Maire en charge notamment des sports, a prétendu qu'un certain nombre de corrections des malfaçons et de solutions au vieillissement seraient en cours d'apport et de traitement. Dont acte. Je suivrai leur bon avancement avec attention et vigilance.


Quant à l'audit thermique voté à mon initiative par le Conseil de Paris pour l'école Louis de Funès sous la précédente mandature, nous avons compris de la réponse de circonstance de Mme la Maire du 8e arrondissement qu'aucune suite ne lui sera finalement donnée tant que les parents d'élèves ne se manifesteront pas à nouveau...



517 vues0 commentaire