Réaménagement des Champs : élus et riverains doivent être associés avant qu’il ne soit trop tard



Au cours de notre Conseil d’arrondissement du 18 mai 2021, j’ai défendu un vœu sur la conduite du projet de réaménagement de l’avenue des Champs-Elysées, afin que la Mairie de Paris informe et concerte davantage les élus et les riverains sur le financement, le contenu et le calendrier (détaillé par phases et tronçons) du projet.


Alors que le projet de réaménagement sera majoritairement financé par les impôts des Parisiens, il est progressivement dévoilé par la presse dans un “pas de deux” exécuté par le Comité Champs-Elysées et la Mairie de Paris dont les Parisiens ne sont que simples spectateurs.

Tel que dévoilé, il bénéficiera davantage à l’avenue qu’au quartier, aux touristes qu’aux Parisiens et aux riverains. Or, les habitants et les commerçants du quartier des Champs-Elysées ont déjà le sentiment de vivre et de travailler dans l'arrière-cour négligée de la célèbre avenue.

J’avais déjà plaidé à plusieurs reprises (y compris par une pétition) pour une meilleure prise en compte des besoins et des attentes du quartier et des riverains, mais jusqu’à présent je n’ai jamais été appuyée par la Mairie du 8e arrondissement.

La passivité de la Maire du 8e sur ce projet est très préoccupante. La Maire de Paris a confirmé à plusieurs reprises son intention de réaménager l’avenue, dont la partie basse avant 2024. Autrement dit, ce projet d’ampleur est aujourd’hui d’ores et déjà largement “dans les tuyaux”. Mme D’HAUTESERRE excipe toutefois de l’inexistence d’une budgétisation précise à date pour ne pas anticiper et agir. Pour elle, il serait trop tôt. Personnellement, je crains au contraire qu’il ne soit bientôt trop tard pour que les élus locaux et les riverains puissent être force de propositions susceptibles d’être intégrées à temps au projet !

67 vues1 commentaire