Lavatories de la place de la Madeleine : nouvelle question en Conseil du 8ème arrondissement



Lavatories de la Madeleine


Conseil du 8ème arrondissement du 24/01/2018


Question orale présentée par Madame Catherine LECUYER relative aux lavatories de la place de la Madeleine


En novembre 2016, je déposais un vœu au conseil de Paris pour demander qu'un budget soit débloqué de toute urgence pour la restauration des lavatories Porcher de la place de la Madeleine. Ceux-ci, qui sont classés depuis 2011 aux monuments historiques, étaient signalés en effet dès septembre 2016 par la commission du Vieux Paris comme étant dans un état de dégradation avancée.
La Ville nous annonçait alors que des travaux allaient être entrepris dès le réaménagement des toilettes en vue de leur exploitation par la société point WC.
Depuis, rien n'a bougé. De nombreuses immondices jalonnent les escaliers des lavatories et la porte entrebâillée des toilettes hommes laisse imaginer le squat possible des lavatories.
Il y a urgence à agir !
Pouvez-vous nous dire quelles informations sont en votre possession sur ce sujet ?

Mme LECUYER : La question concernant les lavatories de la place de La Madeleine. Nous avions fait, en novembre 2016, un vœu au sujet de ces magnifiques lavatories qui se trouvent place de La Madeleine qui sont classés aux Monuments historique.


M. LEBEL : Inscrits à l'inventaire supplémentaire.


Mme LECUYER : Inscrits à l'inventaire et qui étaient notés à l'époque déjà comme étant dans un état de dégradation avancé. On nous avait annoncé à l'époque que les travaux allaient très vite être engagés. Je suis repassée, il y a quelques semaines, regarder et c'est vrai que visiblement l'état de ces toilettes n'est absolument pas ... Je pense que les toilettes sont squattées maintenant ; la porte était entrebâillée, il y a des monceaux de détritus.


Est-ce que vous avez des informations au sujet des travaux ?


Mme d'HAUTESERRE : Ces toilettes publiques de La Madeleine sont effectivement un site unique à Paris, situés en sous-sol de la place de la Madeleine, côté Est. Elles sont inscrites en mars 2012 à l'inventaire des Monuments historiques en raison de leur décor « Belle Époque » du début du 20e siècle, en 1905. Elles ont été fermées en mai 2011 par la Ville de Paris ; leur fréquentation avait été jugée insuffisante (350 passages par jour).


Elles étaient composées à la base de trois éléments : l'un pour les hommes, le deuxième pour les femmes et le troisième, une loge de gardien. Le côté « hommes » a été fermé il y a longtemps (probablement début des années 90) et le côté « femmes » a été rendu mixte en intégrant des urinoirs. Depuis sa fermeture, le côté « hommes » est devenu un local technique pour les télécommunications.


Lors du renouvellement des marchés de gestion des lavatories en décembre 2011, la Ville avait décidé de conserver en exploitation que quatre lavatories dans la Capitale. Celles de La Madeleine n'avaient pas été retenues en raison du fait de leur caractère vétuste et peu rentable.


Durant les deux dernières mandatures, mon prédécesseur, - Monsieur le Maire, vous permettez que je vous cite -, est intervenu à de multiples reprises auprès des services de la Ville, en particulier auprès de ceux de la DVD afin que ces sanitaires fassent partie des locaux concernés par les nouvelles modalités de gestion des équipements mises en place par la Ville.

Les lavatories Madeleine ont ainsi pu être réintégrés dans l'exploitation des équipements concédés par la Ville à des opérateurs sous la forme d'une convention d'occupation domaniale.


Comme vous le savez sans doute, notre Assemblée a voté à l'unanimité le projet 2015-DVD-26 portant sur l'exploitation des lavatories de la Ville de Paris qui intégrait celles de la Madeleine.


La concession a été accordée, à l'époque, à la Société « Point WC ».


J'ai bien sûr interrogé de nouveau les services de la DVD qui ne m'ont pas caché qu'actuellement, et pour des raisons économiques, le site ne sera pas exploité à court terme même s'il reste bien intégré au marché global voté en 2015.


Aussi, j'envisage d'évoquer de nouveau ce sujet dans le cadre du réaménagement de la place de La Madeleine et de voir si cette rénovation peut être intégrée au projet. Voilà ce que je peux vous apporter comme réponse.

LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer