Grand Palais : la transformation est morte, vive la restauration !


La verrière de la nef et l'entrée des galeries nationales vues depuis le square Jean Perrin

La ministre de la Culture Roselyne BACHELOT a récemment annoncé que le Grand Palais ferait finalement l’objet - à budget constant (466 millions d’€) - de travaux de “restauration” et non plus de “transformation”.


Alors que le projet initial prévoyait une refonte complète du Grand Palais (communication entre le Grand Palais et le Palais de la découverte, circulation sur un double niveau, création d’une rue des Palais traversante …), le programme révisé sera d’abord consacré à la restauration du bâtiment (façade, statuaire, mise aux normes ...) et à l’augmentation des espaces d’exposition des galeries nationales. Les locations d’espaces seront concentrées sous la grande nef de verre et d’acier et au sud de l’aile est. Sont ainsi abandonnées l’excavation complète de la nef et la destruction des structures d’origine au niveau de l'entrée du square Jean Perrin.


Je me réjouis que le projet revienne enfin à la raison !


Ce choix est celui de l’utilité. Il répondra mieux au besoin de restauration complète d’un monument de 72 000 m², érigé pour l’Exposition universelle de 1900, en mauvais état. Ce choix est aussi celui de la sobriété. Il sera plus respectueux de l’environnement du chantier et de l’état de nos finances publiques, tant était prévisible le risque de dérapages calendaire et financier incontrôlés du projet initial … Ce choix du principal plutôt que de l’accessoire permettra aussi d’accueillir dans les meilleures conditions les grands événements qui font la réputation du Grand Palais : expositions, grands salons, défilés de mode, Fiac, Paris Photo, Saut Hermès, etc.


Dans le même état d’esprit de favoriser la bonne insertion locale du projet, j’étais d’ailleurs intervenue lors du dernier conseil d’arrondissement pour que le réaménagement des espaces publics aux abords du Grand Palais, projeté dans la perspective des JO 2024, soit utile aux Parisiens du 8e arrondissement, avec notamment la création d’un parcours de santé dédié aux seniors dans les jardins des Champs-Elysées.

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer