Chronique d’une reprise progressive


Devant l'école élémentaire Paul Baudry

Jeudi 14 mai, j’ai assisté à la reprise de l’école dans les établissements Paul Baudry et Louis de Funès. Rentrée échelonnée et peu d’élèves pour ce 1er jour. D’après les parents d’élèves présents sur place, beaucoup de familles ne sont pas encore de retour à Paris et n’envisagent que fin mai la reprise de l’école pour leurs enfants.



A proximité de l’école Louis de Funès, le buraliste a pu rester ouvert pendant le confinement, grâce à la vente de masques depuis déjà plusieurs semaines. Fromager, traiteur italien, chocolatier … heureuse de retrouver tous ces commerçants. Ces deux mois les ont beaucoup fragilisés, aidons les en achetant "local" : https://kissmychef.com/chaud-devant/nouveaux-lieux/paris/la-fromagerie-saint-honore.



Boulevard Malesherbes, le coiffeur Gilles Evrard a rouvert après s’être adapté aux contraintes sanitaires : masques et surblouses de protection obligatoires. Les pharmaciens déplorent l’organisation ubuesque de la distribution de masques “grand public” par la Mairie de Paris : des volontaires n’en n’ont pas reçu, des non volontaires ont au contraire été approvisionnés, tandis que les Parisiens demandeurs ne peuvent connaître les pharmacies volontaires ... leur publicité n’étant pas assurée !


ZAC Beaujon, des locataires se plaignent de la dégradation accélérée des logements sociaux. Plus loin, des gardiens regrettent de n’avoir pas reçu de masques de protection, alors même qu’ils ont étaient présents auprès des habitants pendant tout le confinement.


Echange avec des locataires sur la ZAC Beaujon

Sur tous ces sujets, je remonte les besoins aux autorités concernées et je suivrai avec attention les réponses qui pourront être apportées.


LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer