Capteurs et purificateurs d’air dans les écoles : que de temps perdu !



Suite aux nouvelles études scientifiques disponibles, j’ai renouvelé au cours de notre Conseil d'arrondissement du 30 mars 2021 la question déjà posée sur le même sujet lors du précédent Conseil du 8e arrondissement le 23 février. Depuis le 15 mars, nous savons en effet grâce aux résultats de l’étude menée par la plateforme de recherche technologique Virnext à l’initiative de la Région Auvergne-Rhône-Alpes que les filtres HEPA présentent une efficacité à 99% et que les particules de la Covid-19 piégées n’offrent une résistance que de 48 h, ce qui permet d’assurer la maintenance des filtres sans risque de contamination des manipulateurs. La Région Île-de-France s’apprête également à subventionner de telles installations.


Lors du précédent Conseil le 23 février, la majorité m’avait répondu qu’elle attendait de disposer de certitudes scientifiques pour éventuellement projeter d’installer, ou non, des capteurs de CO2 et des purificateurs d’air dans les écoles maternelles et primaires.


Suite aux nouvelles études scientifiques disponibles, je lui ai demandé si elle projetait de prendre enfin l’initiative, comme plusieurs maires parisiens l’ont déjà fait sans attendre les instructions de l’Hôtel de Ville, d’installer des capteurs de C02 et des purificateurs d’air dans les écoles maternelles et primaires du 8e.


La majorité s’est enfin mobilisée, en complétant l’expérimentation de capteurs menée par la Ville de Paris pour qu’elle concerne 9 établissements de l’arrondissement et en s’associant à la centrale d’achat de purificateurs mise en place par la Présidente de la Région d’Île-de-France Valérie PÉCRESSE pour équiper les réfectoires.


Mieux vaut tard que jamais ! Certains excès de précaution des pouvoirs publics ces derniers mois n’ont pas toujours été très probants… Il était temps que la Mairie du 8e prenne enfin une initiative, à l’instar d’autres arrondissements parisiens.


76 vues0 commentaire