Air dans les écoles du 8e : pas d'initiative en vue



J'ai interrogé la Maire du 8e arrondissement pour connaître les projets d’installation de capteurs de CO2 et de purificateurs d’air dans les écoles maternelles et primaires du 8e.


Depuis le 1er février, le nouveau protocole sanitaire émis par le ministère de l’Education nationale préconise l’usage de capteurs de dioxyde de carbone (CO2) dans les lieux de restauration scolaire pour surveiller la qualité de l’air et, si besoin, le renouveler en aérant. Par ailleurs, plusieurs maires parisiens ont récemment fait installer dans les écoles maternelles et primaires de leur arrondissement des purificateurs d’air pour apporter une réponse concrète à l’enjeu de santé publique de la propagation de la Covid-19.


Ces dispositifs innovants ont vocation à favoriser l’assainissement de l’air dans les établissements scolaires où nos enfants passent une grande partie de leur journée. Ils ont aussi vocation à rassurer des parents préoccupés par la crise sanitaire persistante. Comme le dispose le code de l’éducation, il appartient aux communes de réaliser les dépenses d’équipement et de fonctionnement des écoles publiques.


Il m'a été répondu en substance qu'il n'existerait pas de consensus scientifique sur l'efficacité de ces installations et que la Mairie de Paris n'aurait pas encore engagé de crédits budgétaires pour cela. Ce vernis "scientifico-budgétaire" dissimule évidemment mal l'absence de volonté politique et d'initiative pragmatique de la part de la majorité du 8e. Les Maires des arrondissements voisins des 7e (Rachida DATI) et 9e (Delphine BÜRKLI) ont déjà financé et réalisé de telles installations depuis l'automne : pourquoi pas nous ?


D'une part, le principe de précaution a précisément vocation à s'appliquer à ces situations où il convient de prendre des mesures et de mener des actions en dépit de l'absence de certitudes en raison d'un manque de connaissances scientifiques ou techniques. D'autre part, j'ai rappelé que les économies réalisées sur le budget "frais de bouche" de la Mairie du 8e arrondissement en 2020 pourraient être mobilisées en totalité ou en partie pour contribuer au financement de ces installations...



77 vues0 commentaire