Trilib’ : le saccage de Paris continue !


Une station Trilib'
Une station Trilib'

Échaudés par la mauvaise gestion de l’espace public parisien, de nombreux riverains m’ont interpellée dès l’installation d’une station Trilib’ dans leur rue. Plusieurs stations ont en effet été installées “à titre expérimental” ces dernières semaines dans le 8e arrondissement…

Les motifs d’interpellation sont variés, parfois cumulatifs. Certains riverains s’étonnent du lieu d’installation, par exemple lorsqu'une station est installée sur une voie où le besoin n’est pas évident puisque les copropriétés disposent toutes de locaux poubelles suffisamment vastes pour stocker les différents bacs de tri, ou encore devant un immeuble classé... D’autres s'étonnent d’un processus décisionnel diluant probablement à dessein toute responsabilité : lieux d'installation “choisis” par les Conseils de quartier sur la base d’une liste proposée par les services de la Mairie de Paris et après avis de l’Architecte des Bâtiments de France…

Mais tous déplorent vivement l’absence de concertation et d’information préalable !

Et tous exigent de la Mairie de Paris des garanties pour prévenir la survenance de nouvelles nuisances sonores, olfactives et visuelles, pour que le slogan municipal “le tri en bas de chez vous” ne se transforme pas en nuisances en bas de chez eux.

Si je suis favorable au tri des déchets, je suis bien sûr défavorable aux nuisances évitables pour les riverains ! J’ai donc saisi conjointement par courrier Colombe BROSSEL, Adjointe à la Maire de Paris en charge notamment de la propreté de l’espace public, du tri et de la réduction des déchets, et Jeanne D’HAUTESERRE, Maire du 8e arrondissement, pour obtenir des éléments de réponse et d’engagement sur les critères, la concertation et les garanties du déploiement des Trilib’ dans notre arrondissement. Je ne manquerai pas de vous tenir informés des réponses qui me seront faites.

335 vues0 commentaire