top of page

Privatisation de la collecte des ordures dans le 8e arrondissement : on ne lâche rien !


Quelle que soit la date de la fin de la grève des éboueurs et de la restauration de la salubrité dans les rues de Paris, la voirie du 8e arrondissement aura été jonchée de centaines de tonnes d'ordures pendant de trop longues semaines, créant un triple risque sanitaire (épidémies), sécuritaire (incendies) et réputationnel (image de l'arrondissement et de la capitale).

Cette situation honteuse ne doit pas se reproduire dans notre arrondissement !

A mon modeste niveau, je me suis rapidement mobilisée pour que les personnels soient immédiatement réquisitionnés et pour que la collecte des ordures soit privatisée :

  1. j'ai d'abord écrit au Préfet de police de Paris, M. Laurent NUNEZ, pour lui demander d'exercer son pouvoir de réquisition afin de rétablir le bon ordre et la salubrité publique dans les rues de Paris et du 8e arrondissement ;

  2. j'ai ensuite écrit à la Maire du 8e, Mme Jeanne d'HAUTESERRE, pour lui demander de privatiser la collecte des ordures ménagères dans le 8e arrondissement ;

  3. j'ai enfin lancé une pétition - que je vous invite à signer et à faire signer largement autour de vous, afin de nous aider à faire la différence - pour privatiser la collecte des ordures ménagères dans le 8e. Notre arrondissement mérite mieux !

Je me suis aussi rendue régulièrement sur le terrain, à la rencontre et à l'écoute des habitants, légitimement inquiets et indignés. J'interviendrai à nouveau sur ces sujets dès notre prochain Conseil du 8e arrondissement, le mardi 23 mai.


Je salue les pompiers pour leur professionnalisme et leur dévouement exemplaires pour venir en aide aux habitants.
Je salue les pompiers pour leur professionnalisme et leur dévouement exemplaires pour venir en aide aux habitants.

Tout au long de cette "crise des poubelles", la Maire du 8e arrondissement a préféré soutenir Mme HIDALGO et la grève, plutôt que ses administrés. C'est déplorable. Elles ont manqué aux devoirs et aux obligations de leur charge.



En temps normal, lorsque la Maire de Paris ne soutient pas une grève des éboueurs (en contradiction avec le principe de neutralité du service public), environ 3 000 tonnes de déchets sont collectés chaque jour dans la capitale. Si la Ville de Paris a l'obligation de collecter les déchets des ménages ou particuliers, les professionnels et les associations sont responsables du traitement de leurs ordures. Dans ce cadre, ils peuvent choisir leur prestataire, soit la Ville, soit une entreprise privée. Pour des raisons historiques (un compromis politique remontant au premier Maire de Paris élu, Jacques CHIRAC, pour éviter la reproduction de la grève massive de la CGT de 1977), l'organisation de la collecte des ordures ménagères a été subdivisée et diffère suivant les arrondissements : les services municipaux assurent la collecte en régie dans la moitié des arrondissements, le 8e ainsi que les 2e, 5e, 6e, 9e, 12e, 14e, 16e, 17e et 20e arrondissements ; des prestataires privés (Derichebourg Polysotis, Urbapropreté, SEPUR, Pizzorno Propolys, Derichebourg Polyreva) assurent la collecte en délégataires du service public dans l'autre moitié des arrondissements - 1er, 3e, 4e, 7e, 10e, 11e, 13, 15e, 18e et 19e arrondissements.


Comentários


bottom of page