“Embellir Paris” : participation sans transparence n’est que ruine de la démocratie



Alors que les Parisiens du 8ème arrondissement et les artistes qui ont participé à l’appel à projets “Embellir Paris” ont subi de nombreuses déconvenues, j’ai questionné Mme Hidalgo en Conseil de Paris sur l’indispensable clarification des critères de présélection des projets déposés.


Retrouvez ci-après le texte de mon intervention


Sublimer un peu le quotidien, inviter lʼart dans ces pans de lʼespace public quʼon désigne par le terme de “délaissés urbains”, ceux “qui nous échappent” voilà tout lʼesprit de lʼappel à projets “Embellir Paris” dont la liste des lauréats a été rendue publique le 22 mars. Un tel programme était alléchant et les habitants du 8ème arrondissement étaient particulièrement enthousiastes à lʼidée dʼEmbellir le parterre central de la place de lʼEurope-Simone Veil, dans le quartier Saint-Lazare. Tout sʼannonçait donc pour le mieux. Les 17 projets proposés au vote suscitaient plus ou moins lʼenthousiasme mais chacun pouvait y trouver son bonheur. Quelle ne fut pas la surprise de découvrir au détour dʼun mail adressé pendant le vote aux membres du jury que seuls 8 projets sur les 17 proposés étaient déjà pré-sélectionnés alors même que le vote était toujours en cours.
A quoi servait donc ce vote? Dʼautant plus que les projets pré-sélectionnés par la ville nʼétaient pas forcément ceux qui avaient réuni à lʼissue du vote le plus de suffrages.
Imaginez la déception des habitants bien sûr mais aussi des artistes qui au vu du nombre de votes sur le site dʼEmbellir Paris étaient convaincus dʼavoir passé le premier cap alors même quʼils étaient déjà éliminés.
Il était donné de plus la possibilité aux membres du jury de repêcher des projets. Ce que certains ont fait avant dʼapprendre que ces derniers nʼétaient pas pour des raisons esthétiques ou techniques envisageables.
Pourquoi alors avoir proposé des projets qui dès le départ ne rentraient pas dans les critères de faisabilité ?
Voilà madame le maire les questions que les habitants et artistes peuvent légitimement se poser. Le manque de clarté dans la règle du jeu ne peut en effet que susciter déception et aigreur.
Merci.

LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer