top of page

Pour la première fois, des embouteillages font leur apparition sur le rond-point de l'Etoile suite à son aménagement


Pour la première fois, des embouteillages font leur apparition sur le rond-point de l'Etoile suite à son aménagement

La largeur de la chaussée du rond-point de l'Etoile a été réduite de 12 à 8 voies, pour permettre l'élargissement de l'anneau central piéton dans le cadre de la première phase, dite "travaux d'embellissement", du projet de la Ville de Paris "Réenchanter les Champs-Elysées".

Dans le dossier présenté à la presse le 11 mai 2022, préparé par la Ville de Paris et le Comité Champs-Elysées, l'objectif affiché était le suivant : "apaiser la place de l’Étoile en offrant de nouveaux espaces de contemplation autour de l’Arc de triomphe". Et les auteurs de poursuivre : "le redimensionnement de la Place de l’Étoile amènera un confort de visite et de contemplation plus important, en faveur des piétons. Ce redimensionnement n’impactera pas le trafic routier puisque le choix a été fait de maintenir 7 à 8 files pour un maintien de la fluidité".


Le calendrier prévisionnel du projet "Réenchanter les Champs-Elysées" (source : dossier de presse).
Le calendrier prévisionnel du projet "Réenchanter les Champs-Elysées" (source : dossier de presse).


Vue d'artiste avant / après les travaux de l'élargissement de l'anneau central (source : dossier de presse).
Vue d'artiste avant / après les travaux de l'élargissement de l'anneau central (source : dossier de presse).

Les autres travaux prévus dans la première phase, dite "d'embellissement", du projet (source : dossier de presse).
Les autres travaux prévus dans la première phase, dite "d'embellissement", du projet (source : dossier de presse).

Deuxième plus grande place de Paris après la place de la Concorde, la place Charles-de-Gaulle, anciennement place de l'Étoile, est une place importante pour la bonne desserte giratoire des 8e, 16e et 17e arrondissements, sur le territoire desquels elle se trouve. Elle dessert en effet les grandes avenues des Champs-Élysées, de Friedland, Hoche, Wagram, Mac-Mahon, Carnot, de la Grande-Armée, Foch, Victor-Hugo, Kléber, d'Iéna, Marceau, qui "innervent" les trois arrondissements.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le décalage entre le projet et la réalité est à nouveau vertigineux. D'une part, le trafic routier est bel et bien impacté puisque, pour la première fois, des embouteillages font leur apparition sur le rond-point de l'Etoile suite à son aménagement. D'autre part, les piétons ne bénéficient d'aucun "confort de visite et de contemplation" supplémentaire puisque la surface de chaussée nouvellement piétonne n'est guère accueillante, faute d'aménagement.


Le rond-point est plus souvent embouteillé et chaotique, à toute heure du jour.
Le rond-point est plus souvent embouteillé et chaotique, à toute heure du jour.


 La surface de chaussée nouvellement piétonne n'est guère accueillante...
La surface de chaussée nouvellement piétonne n'est guère accueillante...

... non, vraiment pas accueillante !
... non, vraiment pas accueillante !

La communication sur le projet est insuffisante. Alors que le dossier de presse annonçait qu'"une information du public est prévue en continu sur la période des travaux pré-JOP", la dernière communication de la Ville de Paris date du 22 février 2023. Plus étonnant, à date, l'aménagement du rond-point de l'Etoile n'a fait l'objet d'aucune autorisation d'urbanisme consultable - ni déclaration préalable, ni permis d'aménager, ni permis de construire, ni permis de démolir. J'ai donc écrit le 6 mars un courrier au chef du "Service de l'aménagement et des grands projets" de la Ville de Paris pour obtenir des informations sur l'aménagement définitif projeté du rond-point de l'Etoile.

C'est pourquoi il faut redoubler de vigilance dans la perspective de la seconde phase du projet, dite de "réaménagement global" du site des Champs-Elysées. Les travaux démarreront en 2025, après les JOP de Paris 2024. Les porteurs du projet annoncent "une large concertation avec les riverains, les Parisiens, les acteurs institutionnels et les services de l’État", afin de "partager les réflexions sur le projet de réaménagement".

A cette occasion, je ferai valoir plusieurs points. Je rappellerai d'abord la nécessité impérieuse de disposer d'une étude d'impact sur les reports de circulation et le rallongement des temps de parcours pouvant résulter de la réduction de 12 à 8 voies de la largeur de la chaussée du rond-point de l'Etoile. Je demanderai ensuite une nouvelle fois - comme je le fais régulièrement depuis la défense en Conseil de Paris d'un vœu dédié en 2016 - la réouverture du tunnel de l'Etoile à la circulation générale. Autrefois très utile pour les habitants du 8e et du quartier, mais fermé à la circulation générale depuis 2015, le tunnel de l'Etoile est aujourd'hui sous-exploité. Quoique réservé aux cyclistes, la plupart d'entre eux considèrent son infrastructure trop anxiogène. Il doit faire l'objet d'une rénovation légère avant les JOP de Paris 2024. Une fois cette rénovation achevée, il faudra remettre le tunnel aux normes pour le rouvrir à la circulation générale.


Le tunnel doit faire l'objet d'une rénovation légère avant les JOP de Paris 2024.
Le tunnel doit faire l'objet d'une rénovation légère avant les JOP de Paris 2024.

Comentarios


bottom of page