Clinique rue de Turin : il faut mieux prendre en compte les intérêts des riverains



Bien sûr, nous tenons tous à la clinique Turin et au maintien de son activité rue de Turin. Mais de nombreux riverains se plaignent des nuisances occasionnées par les allées et venues incessantes des ambulances, qui déposent les patients au centre de dialyse de la clinique et se garent en épis sur les trottoirs en attendant de les reprendre faute d'emplacements disponibles à proximité, les trottoirs devenant alors dangereusement impraticables pour les piétons, a fortiori les personnes à mobilité réduite et les poussettes.

Or, le quartier Europe et la rue de Turin doivent prochainement faire l’objet d’un réaménagement. C’est là une occasion unique de travailler à mieux concilier les besoins et les attentes des riverains, de la clinique et de la Ville de Paris. D’autant que la nouvelle direction de la clinique est à l’écoute.

J’ai donc posé la question suivante à la Maire du 8e arrondissement au cours de notre Conseil d’arrondissement du 22 juin : quelles initiatives compte-elle prendre, et suivant quel calendrier, pour que l’insertion locale des différentes activités de la clinique Turin puisse être améliorée à l’occasion du prochain réaménagement du quartier Europe et de la rue de Turin ?

Dans sa réponse, la majorité m’a indiqué avoir demandé un renforcement du contrôle du stationnement par la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) de la Ville de Paris et l’installation de potelets - à l’efficacité toutefois peu probante à ce jour. Une réunion de concertation de l’ensemble des parties prenantes de l’opération “Embellir votre quartier” sera par ailleurs bientôt organisée.

Le diagnostic des nuisances générées par certaines activités de la clinique semble désormais posé. Je m'en félicite. Reste à prescrire le bon remède. Je suivrai attentivement le bon avancement de ce dossier.

116 vues0 commentaire