Sécurité des arrêts de bus sur les Champs-Elysées : vœu et intervention en Conseil de Paris






Conseil de Paris du 13/12/2018.


J'ai présenté et défendu un vœu en Conseil de Paris pour sécuriser les arrêts de bus sur les Champs-Elysées. Retrouvez ci-après mon intervention et mon vœu.


Intervention de Catherine Lécuyer


Madame le Maire, mes chers collègues,
L'objet de ce vœu vous l'avez bien compris n'est pas la remise en question de la piste cyclable des Champs-Elysées dont les travaux ont commencé en novembre dernier dans le cadre du Réseau Express Vélo entre le Rond-Point des Champs et l'Arc de Triomphe.
Il s'agit en effet de vous faire part de notre inquiétude et de celle d'association de défense des piétons quant à la configuration prévue des 6 arrêts de bus, 3 côtés pair et 3 côté impair, le long des Champs-Elysées dans le cadre de l'aménagement de cette piste. Un recours gracieux a d'ailleurs été déposé.
Pour mémoire, celle-ci sera installée le long du trottoir, protégée des voies de circulation par un séparateur en granit de 12 cm de haut qui ne s'interrompt pas le long des arrêts de bus. Pour accéder au bus, les usagers sont donc obligés de traverser la piste cyclable afin de rejoindre une plateforme de 2,50m de large, aménagée sur la chaussée.
Je vous laisse imaginer la scène relevant de parcours du combattant pour certains : le bus approchant, les voyageurs quittent l'abris bus pour, plus ou moins rapidement selon leur possibilité, s'engagent sur la piste cyclable en espérant que ne surgissent pas vélos ou autres engins roulants (dont la vitesse peut aller jusqu'à 25 kms/h) avant de gagner le quai bus sur lequel seront peut-être déjà agglutinés des passagers, avant de, enfin, monter dans le bus.
100 millions de personnes empruntent les Champs-Elysées annuellement et les lignes de bus sont très fréquentées quotidiennement par de nombreux voyageurs dont des personnes à mobilité réduite auxquelles nous devons porter une attention particulière : personnes handicapées utilisatrices d'un fauteuil roulant, personnes déficientes visuelles, auditives ou cognitives, personnes âgées, femmes enceintes, personnes avec bagages, personnes avec béquilles... L'accessibilité PMR des points d'arrêt bus, est un déterminant essentiel, avec la sécurité, du choix de l'implantation et de l'aménagement d'un point d'arrêt sur voirie. Or cette configuration ne nous semble pas répondre de façon optimale à ces impératifs.
C'est la raison pour laquelle, nous demandons que la piste cyclable des Champs-Elysées soit aménagée sur le même principe que celle de l'avenue de la grande-Armée qui est d'ailleurs son prolongement et qui présente de nombreuses similitudes, à savoir une piste protégée par un muret qui s'interrompt aux abords des arrêts de bus, permettant la pose et dépose des usagers directement sur le trottoir.
Merci


Vœu présenté par Catherine LECUYER et les élus du groupe les Républicains et Indépendants relatif à la sécurité des arrêts de bus sur les Champs-Elysées


Le conseil de Paris, siégeant en formation de conseil Municipal


Considérant la piste cyclable dont les travaux ont commencé en octobre 2018 de chaque côté de l'avenue des Champs-Élysées dans le cadre du Réseau Express Vélo
Considérant son aménagement le long des trottoirs et l'installation d'un séparateur en granit entre la piste cyclable et les voies de circulation, sans discontinuité du Rond-Point des Champs jusqu'à l'Etoile
Considérant le déport sur la chaussée au-delà de la piste cyclable, au droit des abris bus, des 6 quais bus
Considérant l'obligation pour les usagers de traverser la piste cyclable pour accéder aux quais bus du fait de ces aménagements
Considérant la fréquentation importante des bus par les usagers des Champs (riverains, touristes...) et la nécessité absolue de garantir leur accessibilité en toute sécurité, en particulier pour les personnes à mobilité réduite ;
Considérant la fréquentation importante attendue de la piste cyclable par les cyclistes et autres engins pouvant circuler jusqu'à 25km/h;
Considérant la piste cyclable de l'Avenue de la Grande Armée dont les séparateurs sont interrompus aux abords des arrêts de bus, ce qui satisfait les usagers;
Sur proposition de Catherine LECUYER et les élus du groupe Les Républicains et Indépendants
Emet le vœu:
- Que le séparateur soit interrompu au droit des arrêts de bus entre la chaussée et la piste cyclable afin de faciliter et sécuriser la montée et descente des bus pour les usagers en évitant la traversée de cette dernière.

LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer