Lavatories place de la Madeleine : nouveau vœu adopté à l'unanimité du Conseil de Paris






Le Conseil de Paris a adopté à l'unanimité mercredi 12 décembre 2018 le vœu dans lequel je demande une nouvelle fois à la Maire de Paris de financer la restauration d'urgence des lavatories de la place de la Madeleine.


Retrouvez ci-après le texte de mon vœu :


Madame le maire,
On ne compte plus les interventions ici-même au sujet des lavatories de la place de la Madeleine qui depuis leur fermeture en 2011 sont victimes d’une négligence indigne au vu de ce précieux patrimoine parisien classé, témoin d’une époque et d’un courant artistique singulier. Leur état de dégradation est important et je vous invite à jeter un œil dans les escaliers qui y mènent : vieux matelas, excréments humains, seringues … Comment au cœur de Paris cela est-il possible ?! Les riverains sont scandalisés et les touristes effarés. Il se murmure que les agents de la propreté ont peur d’y descendre de peur d’une mauvaise rencontre.
En novembre 2016, nous nous réjouissions que le contrat liant la ville et point WC permette leur remise en état avant leur exploitation. Je m’inquiétais néanmoins alors, du fait que la restauration des parements de l’escalier ne soient pas prévus au programme.
2 ans plus tard, rien n’a bougé et l’incompréhension est à son comble.
En effet, le réaménagement de la place de la Madeleine commence et les lavatories semblent oubliés. Leur restauration n'apparaît nulle part et, en janvier dernier, les services de la Ville évoquaient le fait que “pour des raisons économiques le site ne sera pas exploité même s’il reste bien intégré au marché global voté en 2015”. Le projet d’aménagement de la place de la Madeleine comporte néanmoins l’installation de sanisettes JC Decaux … Sans aucun doute plus pratiques mais quelle ambition avons-nous pour notre ville ???
Madame le maire, il y a urgence ! Ces lavatories sont magnifiques, nous devons les sauver et nous vous demandons donc de débloquer un budget en urgence pour leur restauration.
Je vous remercie.

LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer