Billet d’humeur : Simone méritait mieux !


« Sublimer un peu le quotidien, inviter l’art dans ces pans de l’espace public qu’on désigne par le terme de « délaissés urbains », ceux « qui nous échappent ».


C’est par cette novlangue indigeste à laquelle la ville de Paris nous a habitués ces 5 dernières années que les habitants du 8ème arrondissement étaient invités à contribuer au choix d’un projet, éphémère, parmi les 17 proposés par la ville dans le cadre d’ « Embellir Paris » en février dernier. Un jury constitué de personnalités « qualifiées » terminait le travail en sélectionnant le projet final.


Un tel programme était alléchant et les habitants du quartier Europe étaient particulièrement enthousiastes à l’idée d’ « Embellir » le parterre central de la place de l’Europe-Simone Veil.


Depuis 1826 en effet, cette place octogonale à l’esthétique inachevé, suspendue au-dessus des voies ferrées de la gare saint-Lazare a fait travailler l’imagination de nombreux artistes qui se sont cassés les dents sur les contraintes liées à la structure métallique sur laquelle elle repose.


Tout s’annonçait donc pour le mieux. Les 17 projets proposés au vote suscitaient plus ou moins l’enthousiasme mais l’intention était bonne et les habitants plein de bonne volonté.


Quelle ne fut pas la surprise pour les membres du jury final d’apprendre au détour d’un mail que 8 projets sur les 17 proposés étaient déjà présélectionnés alors même que le vote des habitants était en cours. A quoi servait donc ce vote ? D’autant plus que les projets pré- sélectionnés par la ville n’étaient pas ceux qui réuniraient à l’issue du vote le plus de suffrages. Imaginez la déception des habitants qui une fois de plus s’étaient laissés à croire à une véritable démocratie participative.





Déception d’autant plus grande que le projet retenu avait de quoi surprendre. Baptisé « un collier pour Simone » , non ce n’est pas une blague, il consiste en un cerceau de diodes lumineuses clignotantes de 31,40 mètres de circonférence posé sur le terre-plein dont la dimension artistique laisse rêveur! Un aménageur routier n’aurait pas mieux fait.


Tout cela pour la modique somme de 42385 euros financée via une subvention votée au prochain conseil de Paris.


Comment nous Parisiens pouvons-nous continuer à nous laisser imposer une telle médiocrité sans réagir? Les réactions des habitants désabusés sont révélateurs de l’abattement qui nous gagne tous après ces années d’enlaidissement systématique de notre ville: « après tout, on a échappé au pire » ai-je entendu à de nombreuses reprises. Il est vrai que le projet qui a manqué de gagner valait son pesant de cacahuètes et que ... oui nous avons échappé à pire !





Mais il est temps de réagir. Il est en effet de notre responsabilité à tous de ne plus subir la politique municipale d’Anne Hidalgo qui prend un malin plaisir à abîmer méthodiquement notre ville.


Oui Simone et la place de l’Europe-Simone Veil méritaient mieux, PARIS mérite mieux !

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer