Trottinettes, monoroues, etc. : la sécurité des piétons menacée



Je suis régulièrement saisie par des administrés du 8e arrondissement qui déplorent les comportements inciviques des utilisateurs d’engins de déplacement personnel motorisés (trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards…). Ces comportements dégradent la sécurité des usagers de l’espace public, à commencer par les plus vulnérables d’entre eux que sont les piétons et les piétons à mobilité réduite.


La réglementation en vigueur depuis 2019 interdit pourtant la circulation de ces “EDPM” sur le trottoir, à plus de 25 km/h, à plus d’un passager ou encore avec des écouteurs. Mais elle n’est pas suffisamment respectée et les sanctions prévues (des amendes de la 2e jusqu’à la 5e classe) sont trop peu appliquées. Le 21 juillet dernier, nous avions d’ailleurs adopté à l’unanimité un voeu pour limiter la vitesse des trottinettes en free floating.


J’ai par conséquent interrogé la Maire du 8e au cours du Conseil d'arrondissement du 30 mars 2021 pour connaître les suites qui ont été données à notre précédent voeu ainsi que les initiatives supplémentaires que la majorité compte prendre en Conseil de Paris, et suivant quel calendrier, afin que la Mairie de Paris et la Préfecture de police de Paris renforcent enfin la sécurité des piétons menacée par les EDPM.


Dans sa réponse, la Maire du 8e a indiqué avoir obtenu le bridage des trottinettes à 8 km/h dans le secteur des Champs-Elysées, ce dont je la félicite. Des campagnes de verbalisation seraient également menées par les services de police dans les secteurs les plus signalés. Je suivrai très attentivement l’évolution de la situation dans notre arrondissement tant le sentiment d’insécurité des piétons y reste élevé.

81 vues1 commentaire