Nouvel aménagement place de la Madeleine : la Ville propose de premières actions correctrices

Dès juillet, j’avais demandé à la Mairie de Paris d’organiser une réunion sur place avec les commerçants qui m’avaient personnellement alertée sur leurs pertes de chiffre d’affaires enregistrées depuis la réalisation du nouvel aménagement.


Pour aller à l’essentiel, les trois principaux problèmes sont les suivants :

  1. la création de deux nouveaux trottoirs en ligne droite dévoie et éloigne l’essentiel des flux piétons des magasins riverains des placettes sud-est (de Ralph Lauren à Kenzo) et sud-ouest (de Lucas Carton à Patrice Roger) ;

  2. le déplacement du kiosque à journaux occulte la vitrine occidentale de la boutique Kenzo tout en faisant barrage au cheminement piéton “descendant” sur la placette sud-est ;

  3. l’installation de l’abribus sur le nouveau trottoir de la placette sud-ouest aggrave cet éloignement tout en gênant dangereusement le cheminement piéton.


L'un des deux nouveaux trottoirs en ligne droite qui dévoient les flux piétons

Le kiosque à journaux qui occulte la vitrine Kenzo

L'abribus sur le nouveau trottoir en ligne droite qui gêne le cheminement piéton

La réunion demandée s’est tenue sur place mardi 1er octobre.


Les représentants du Service de l’aménagement et des grands projets (SAGP) de la Direction de la voirie et des déplacements (DVD) de la Ville de Paris ont largement partagé l’état des lieux dressé par les commerçants présents.


En guise d’actions correctrices à court terme, ils ont proposé le déplacement - voire la dépose - du kiosque et la suppression de la signalétique horizontale incitant les piétons à se dévoyer pour cheminer sur les nouveaux trottoirs en ligne droite.


Une requalification du revêtement (des pavés ? polychromes ?), éventuellement un aplanissement du niveau de l’ensemble, pourrait être ultérieurement envisagé pour embellir l’espace public et restaurer l’attractivité piétonne perdue des placettes.


Les commerçants ont à nouveau été encouragés à s’organiser dans le cadre d’une association afin de donner plus de poids à leurs positions et à leurs propositions.



Aujourd’hui mercredi 3 octobre, je suis une nouvelle fois intervenue sur ce sujet en séance publique dans l’hémicycle du Conseil de Paris afin d’impliquer l’exécutif parisien et de “cranter” les premières propositions faites hier par les services de la DVD.


En effet, le diagnostic partagé des défauts du nouvel aménagement pour les commerçants n’est qu’une 1ère étape. Je suivrai très attentivement la mise en oeuvre rapide des premières mesures correctrices proposées à court terme. Et nous allons réfléchir avec les commerçants concernés aux actions plus ambitieuses qui pourraient être menées à moyen terme.


Car, in fine, le nouvel aménagement de la place de la Madeleine ne saurait être réussi sans celles et ceux qui font vivre le quartier.

LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer