Je demande à la Mairie de Paris une réouverture rapide, viable et pérenne du gymnase Roquépine


Le gymnase Roquépine encore occupé en juillet 2019

Je me félicite que le gymnase Roquépine ait été enfin évacué après neuf mois d’une nouvelle occupation illégale par des familles mal-logées avec le soutien de l’association Droit Au Logement (DAL).


Je m’étais activement mobilisée pour cette évacuation dès le printemps en saisissant l’ensemble des pouvoirs publics concernés - Mairie de Paris, Préfecture de Paris et d’Ile-de-France, Préfecture de police - puis en lançant une pétition signée par près de 600 usagers, responsables associatifs et riverains, pétition qui avait du reste permis d’appeler l’attention de plusieurs médias locaux, dont Le Parisien, sur la situation.


Considérant le très lourd préjudice subi par les associations et les usagers empêchés d’exercer leurs activités sportives depuis le 30 janvier 2019, je demande désormais à la Mairie de Paris une réouverture rapide, viable et pérenne du gymnase Roquépine :


- une réouverture rapide, après remise en état, dès la date symbolique de la journée des associations programmée dans le 8ème arrondissement le samedi 7 septembre ;


- une réouverture viable, en accompagnant financièrement les associations dont l’avenir a été compromis du fait de l’interruption des activités sportives consécutive à cette occupation ;


- une réouverture pérenne, en mettant en place un système anti-intrusion et une procédure d’alerte qui prémunissent contre toute nouvelle occupation illégale.



Le Parisien du 28 août 2019

Le Parisien du 13 juin 2019


S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer