Intervention en Conseil de Paris sur le changement de nom de la Fédération de la couture





Conseil de Paris des 30-31/01/2017.


La parole est à Mme Catherine LECUYER.


Mme Catherine LECUYER. - Madame la Maire, mes chers collègues, en prenant connaissance de ce vœu, je me suis demandée s'il fallait rire ou pleurer tellement les arguments évoqués pour le justifier étaient caricaturaux,
Il me semble que le sujet en réalité n'est pas, comme vous voulez le laisser croire, votre souci de lutter contre les stéréotypes de genre ou celui de vous opposer à "la stigmatisation des citoyennes célibataires de plus de 25 ans", ce serait trop facile,
Non, il correspond plutôt à la volonté de vous attaquer une fois de plus à ce qui relève de notre patrimoine culturel, tout comme sous prétexte de laïcité ou de clientélisme religieux, vous avez refusé notre vœu de remettre une crèche sur le parvis de l'Hôtel de Ville pendant les fêtes de Noel.
Vous êtes d'ailleurs par là, fidèles à votre tradition politique, qui veut éliminer de nos références communes tout ce qui fait notre enracinement, à commencer par nos coutumes et nos traditions. Vous cédez à nouveau à l'injonction de l'Internationale "du passé faisons table rase", à l'image des Communards qui Incendièrent notre Hôtel de Ville en 1871, détruisant par la même occasion les archives de Paris, donc ainsi la mémoire de notre ville.
Votre vœu aura au moins un mérite, celui de mettre en lumière cette belle fête pluricentenaire des Catherinettes. Le 25 novembre, Jour de la Sainte-Catherine, on célébrait les Catherinettes...

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Vous avez dépassé votre temps de parole.


Catherine LECUYER. - ., célibataires. Au Moyen-âge, elles allaient mettre une coiffe ou un chapeau sur les statues de Sainte-Catherine, patronne des Jeunes filles à marier.
Dans la France devenue laïque, ce sont les femmes célibataires de 25 ans et plus que l'on a continué à coiffer. Baptisées Catherinettes, elles devaient porter un chapeau vert et jaune toute la journée du 25 novembre, pour espérer se manier dans l'année...

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci beaucoup


Je vais donner la parole au groupe Communiste pour une explication de vote.

LIENS

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer