Vœu en Conseil de Paris sur la dénomination d'une voie publique en hommage aux moines de Tibhirine





Conseil des Paris des 17-18-19/11/2014.


Vœu déposé par le groupe UMP relatif à la dénomination d'une voie publique rendant

hommage aux moines de Tibhirine.


M. Patrick KLUGMAN, adjoint, président - Nous examinons le vœu référence n° 96, déposé par le groupe UMP, relatif à la dénomination d'une voie publique rendant hommage aux moines de Tibhirine.


La parole est à Mme Catherine LECUYER.


Mme Catherine LECUYER. - Merci, Monsieur le Maire.
Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, frère Christian, frère Christophe, frère Luc, frère Michel, frère Bruno, frère Célestin et frère Paul, les sept moines trappistes du monastère de Tibhirine, en Algérie, ont été enlevés, séquestrés pendant plusieurs semaines avant d'être assassinés le 21 mai.
Leur mort a soulevé l'émotion de la communauté internationale. Cette petite communauté de l'Atlas vivait en proximité avec ses voisins algériens et constituait un magnifique exemple d'aide au développement, de dévouement social auprès des habitants de Tibhirine, population particulièrement démunie, et de dialogue islamo-chrétien.
Deux vœux relatifs à la dénomination d'une voie publique rendant hommage aux moines de Tibhirine ont été adoptés en 2010 et en 2013.
À ce jour, ces voeux du Conseil de Paris n'ont toujours pas fait l'objet de délibérations permettant d'attribuer ce nom à une voie.
C'est la raison pour laquelle Jérôme DUBUS et nous tous, élus du groupe U.M.P., demandons que Mme la Maire de Paris attribue à une voie publique la dénomination 'Moines de Tibhirine" le plus rapidement possible.
Merci, Monsieur le Maire.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint, président - Je vous remercie.


Pour vous répondre, la parole est à Mme Catherine VIEU-CHARIER.


Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Ma chère collègue, l'assassinat des moines de Tibhirine a provoqué une immense émotion dans notre pays.


Ces hommes de tolérance, d'amour de leur prochain, ces hommes de paix s'étaient inscrits et s'étaient mis au service des Algériens et ils vivaient très proches les uns des autres dans un des plus beaux paysages du monde, au cœur de l'atlas.


La beauté et le silence étaient leur univers avant que l'intolérance et la barbarie ne les rattrapant.


Paris a donc décidé, et j'ai le plaisir de vous l'annoncer, qu'un hommage est en voie de concrétisation, puisque la commission de dénomination des rues, voies, places et équipements publics se réunit le 25 novembre prochain, et que la dénomination "Moines de Tibhirine" est à l'ordre du jour.


La proposition est de donner leurs noms, "Moines de Tibhirine", au square qui se situe devant l'église Saint-Ambroise, dans le 11e arrondissement. Le maire du 11e arrondissement, François VAUGLIN, y est favorable et je pense que le fait d'avoir choisi un jardin qui se trouve juste devant l'église Saint-Ambroise aurait sans doute reçu l'agrément de ces hommes à qui nous allons rendre enfin, comme vous l'avez dit tout à l'heure, un hommage tout à fait mérité et tout à fait intéressant dans notre ville.


Je vous remercie.

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer