[Communiqué] C. LÉCUYER lance une pétition pour mettre un terme à l’occupation du gymnase Roquépine


Le gymnase Roquépine

Paris, le 29 mai 2019


Après avoir reçu des réponses insatisfaisantes de la part des parties prenantes du dossier, la Conseillère de Paris du 8ème arrondissement Catherine LÉCUYER lance une pétition pour que soit mis un terme à l’occupation illégale du gymnase de la Ville de Paris 18 rue Roquépine qui exaspère les habitants et les associations sportives (https://www.catherinelecuyer.fr/petition).


Catherine LÉCUYER a été saisie à de nombreuses reprises par des habitants et des associations du 8ème arrondissement qui se plaignent de l’occupation illégale du gymnase Roquépine depuis le 30 janvier 2019 par environ 150 personnes - dont des enfants - soutenues par l’association Droit Au Logement (DAL).


Cette nouvelle occupation illégale du gymnase (il l’avait déjà été à l’automne 2017) :


- pénalise les habitants et les associations qui sont empêchés d’exercer normalement leurs activités sportives. L’avenir de certaines associations fragilisées est en jeu ;


- pose des problèmes de nature sanitaire et sécuritaire pour les familles mal-logées elles-mêmes : équipé de 2 douches et 2 toilettes, le gymnase ne permet pas des conditions de vie décentes et sûres ;


- a empêché l’installation des deux bureaux de vote habituels lors des élections européennes du dimanche 26 mai 2019.


La Conseillère de Paris du 8ème arrondissement a donc interpellé en avril l’ensemble des parties prenantes du dossier - la Maire du 8ème arrondissement Jeanne d’HAUTESERRE, le Préfet de police Didier LALLEMENT et le Préfet de Paris et d’Ile-de-France Michel CADOT - afin de connaître les mesures que chacun comptait prendre dans son domaine de compétence, et suivant quel calendrier, pour apporter dans les meilleurs délais une solution pérenne à ce problème qui porte gravement préjudice à la vie locale et associative.


Dans sa réponse datée du 26 avril 2019, le Préfet de Paris et d’Ile-de-France indique qu’il a “invité Monsieur l’Adjoint à la maire de Paris, chargé du logement, de l’habitat durable et de l’hébergement d’urgence, à mobiliser les contingents de la maire de Paris et des maires d’arrondissement afin d’assurer le traitement diligent des demandes exprimées par le DAL relatives aux ménages occupant le gymnase Roquépine”.


Dans son courrier au Préfet daté du 10 mai 2019, l’Adjoint à la Maire de Paris chargé du logement, de l’habitat durable et de l’hébergement d’urgence, M. Ian BROSSAT, reconnaît de son côté que “l’occupation de ce gymnase sur une si longue durée pose de nombreuses difficultés pour la Ville, pour les usagers et les associations sportives qui l’utilisaient” mais il “sollicite donc une nouvelle fois [l’intervention du Préfet de la région d’Ile-de-France et de Paris] pour que des solutions d’hébergement d’urgence soient trouvées pour éviter la mise à la rue de ces 34 ménages et libérer le gymnase au plus vite”.


Compte tenu des réponses insatisfaisantes qui ont été faites, Catherine LÉCUYER a donc lancé une pétition pour demander à la Ville de Paris et à la Préfecture de Paris et d’Ile-de-France de se coordonner dans les meilleurs délais afin d’assumer leurs responsabilités pour reloger les familles concernées et mettre un terme à cette nouvelle occupation illégale du gymnase Roquépine.


A la date du 29 mai 2019, cette pétition a déjà été signée par près de 300 habitants et responsables associatifs du 8ème arrondissement.

S'abonner à la newsletter

© 2020 par Catherine Lécuyer